Le but de l’arthroscanner est de rechercher les pathologies articulaires en combinant les avantages de l’arthrographie et du scanner. Il s’agit d’une technique éprouvée mais impose des conditions d’hygiène draconiennes dans les centres d’examens. Cet examen est généralement prescrit à la suite d’une succession de traumatismes susceptibles d’avoir provoqué des lésions qui seraient passées inaperçues au scanner classique. C’est une des techniques d’opacification articulaire.

Quel est le but de l’arthroscanner ?

 

Le but de l’examen est d’étudier les ligaments, ménisques, et cartilages qui ne sont pas accessibles aux méthodes traditionnelles. Ils sont mis en évidence par le produit iodé.

L’arthroscanner est prescrit pour étudier les sources de douleurs articulaires  afin d’intervenir si besoin pour soigner l’articulation et prévenir une dégradation éventuelle.

L’examen est conseillé en cas de douleurs persistantes et inexpliquées.

Les articulations les plus concernées sont :

  • Le genou
  • L’épaule
  • La hanche
  • Cheville,
  • Coude

 

Dans quel cas prescrit-on  un arthroscanner ?

 

Cet examen à Paris 18 et en Seine saint Denis est souvent sollicité dans les cas suivants :

 

L’arthrose : qui est une affection chronique qui se manifeste par des douleurs persistantes aux articulations causées par l’usure anormale du cartilage et de toute l’articulation. C’est la forme d’arthrite la plus courante.

  • Osteochondromatose : tumeur bénigne à la surface d’un os près du cartilage.
  • Épaule douloureuse et instable
  • Pathologies tendineuses de la coiffe des rotateurs
  • Lésion cartilagineuse
  • Douleurs du genou avec blocages
  • Ostéochondrite : anomalie de la croissance de l’os et du cartilage de certaines régions.

 

Comment se déroule l’examen ?

 

L’arthroscanner repose sur un scanner classique couplé à une injection d’un produit de contraste.

Cette phase se déroule dans une salle de radiologie. Une désinfection rigoureuse de la zone à examiner est effectuée.

Le patient est allongé sur la table de radiologie et son positionnement diffère en fonction de l’articulation à examiner.

Le guidage de l’aiguille de ponction intra articulaire se fait sous fluoroscopie ou radioscopie qui est une modalité de la radiologie qui consiste à acquérir en instantané des images dynamiques de l’intérieur des structures.

L’injection du produit dans l’articulation à examiner,  provoque tout au plus des douleurs modérées.

Une fois l’aiguille retirée des clichés radiographiques sont réalisés suivis par un scanner qui permet ensuite de mettre en évidence le contenu de l’articulation.

Des précautions particulières sont à prendre en cas de grossesse.

L’examen dure entre 15 et 30 minutes environ.

 

Quels sont les risques de l’arthroscanner ?

 

Les rayons x sont sans danger car les doses utilisées sont très faibles. Des réactions allergiques peuvent survenir à cause du produit de contraste mais c’est vraiment exceptionnel,  par ailleurs si vous êtes allergique à l’iode des comprimés peuvent être pris la veille de l’examen pour limiter les réactions éventuelles.

L’arthroscanner n’est pas un examen douloureux, la piqûre restant le moment le plus désagréable.

Il est conseillé de ne pas trop solliciter l’articulation  examinée durant les 24 heures suivant l’examen.