Votre médecin vous a proposé une intervention radiologique. Elle sera pratiquée avec votre consentement. Vous avez en effet la liberté de l’accepter ou de le refuser.

Une information vous est fournie sur le déroulement de l’intervention et de ses suites.

Le médecin radiologue est qualifié pour juger de l’utilité de cette intervention pour répondre au problème diagnostique que se pose votre médecin. Toutefois, il se peut que cette intervention ne donne pas toutes les réponses.

Il est très important que vous répondiez bien aux questions qui vous seront éventuellement posées sur votre état de santé ainsi que sur les médicaments que vous prenez (liste écrite des médicaments). Certains traitements doivent en effet être modifiés ou interrompus pour certains examens d’imagerie.

L’infiltration épidurale se fait en ambulatoire : elle ne nécessite donc pas d’hospitalisation.

Déroulement de l’examen
Juste avant l’examen
Apportez le jour de l’examen
Pendant l’examen
Résultats
Après votre retour à domicile
Juste avant l’examen

Venez de préférence accompagné. Il ne faut pas être à jeun.
Pour être plus à l’aise, il est conseillé d’aller aux toilettes avant la ponction.

Apportez le jour de l’examen
  1. la demande de votre médecin (ordonnance, lettre….), carte vitale à jour,

  2. les résultats de vos analyses de sang, un dosage des Béta HCG Plasmatiques vous sera demandé

  3. le dossier radiologique en votre possession (radiographies, échographies, scanners, IRM …)

  4. la liste écrite des médicaments que vous prenez.

A l’exception des médicaments que l’on vous aurait précisément demandé d’arrêter, vous prendrez normalement vos autres traitements.

D’une manière générale, n’hésitez pas à fournir tout renseignement qui vous paraîtrait important à communiquer (notamment toute opération chirurgicale) et à nous informer de toute maladie sérieuse.

Pendant l’examen

Suivez attentivement les indications qui vous seront données, votre coopération est essentielle pour que les images ne soient pas floues,

Si vous ressentiez une douleur lors de l’injection, il faut la signaler immédiatement.

Résultats

Un repos allongé le jour de l’infiltration et, si possible, le lendemain, est conseillé pour une meilleure efficacité de l’infiltration. L’amélioration se manifeste en général 48 h après l’infiltration.

Après votre retour à domicile

Un repos est conseillé pour une meilleure efficacité de l’infiltration dont l’effet ne se manifestera qu’après quelques jours.

En cas de fièvre ou de douleur importante dans les jours suivant l’infiltration (possibles signes d’infection), il est important de contacter immédiatement votre médecin ou notre équipe au n° de téléphone suivant : 01.49.71.45.72

Il est normal que vous vous posiez des questions sur l’examen que vous êtes amené à passer. Nous espérons y avoir répondu. N’hésitez pas à nous interroger à nouveau pour tout renseignement complémentaire.

 

De quoi s'agit-il ?

L’infiltration épidurale consiste à injecter un médicament anti-inflammatoire à base de cristaux de cortisone directement au contact du nerf dont l’irritation est responsable de votre douleur.

L’injection est effectuée à l’endroit où le nerf sort de la colonne vertébrale, c’est-à-dire dans un canal (ou foramen) situé entre deux vertèbres.

Pourquoi faire cette ponction dans le service de radiologie ?

Le geste sera effectué par radioguidage (télévision). Cette technique permet de choisir le bon point d’entrée de l’aiguille et de suivre son trajet.

Le déroulement de l’examen

Pendant l’infiltration, suivez bien les recommandations du médecin et du technicien. Votre coopération est essentielle : elle contribuera à la rapidité du geste de ponction et diminuera les risques de douleur et de complications. Vous êtes installé à plat ventre sur une table de radiographie.

Après une désinfection très soigneuse de la peau, le médecin procède à l’anesthésie locale, de plus en plus profonde, jusqu’à l’endroit à traiter. Celle-ci va réduire la sensibilité de la peau et des muscles afin que l’infiltration soit la plus confortable possible pour vous.

Sous contrôle scanographique, une aiguille est mise en place à proximité du nerf. Une faible quantité de produit de contraste iodé est injectée pour vérifier la bonne position de l’extrémité de l’aiguille, puis le médicament est injecté.

Quelques images radiologiques seront prises durant les différentes phases de l’examen.

 

Bénéfices et limites ?

Cette infiltration peut diminuer votre douleur, mais le résultat n’est pas constant.

Quels sont les risques ?

Toute intervention sur le corps humain, même conduite dans des conditions de compétence et de sécurité maximales, comporte un risque de complication.

Comme pour toute ponction, il existe un très faible risque d’infection. Toutes les précautions nécessaires sont prises pour l’éviter.

Où passer cet examen ?

Choisir son établissement