Cet examen (la mammographie) s’effectue grâce à un  appareil dédié uniquement à cet usage : appelé le mammographe. Cet appareil utilise les rayons X afin de  produire les images du sein en haute résolution. Les différences d’absorption de tous les rayons X par le tissu mammaire permettent de constituer une image qui révèle l’architecture complète du sein. De nos jours, les appareils utilisent la technique du numérique. Cet examen est réalisé soit dans un cabinet spécialisé de radiologie, soit dans un service hospitalier classique de radiologie.

Nous pratiquons le tiers payant

Pratique de la mammographie

Cette pratique peut être réalisée dans le cadre d’un test de dépistage ou de diagnostic d’un cancer du sein. Dans le premier cas, l’examen a pour objectif de détecter un cancer encore trop petit pour être décelé par un auto examen ou par un médecin généraliste. Dans le second cas le but vise a déterminer avec précision la taille et l’emplacement de la lésion. L’examen permet de reproduire (restituer) en images le tissu mammaire et les ganglions lymphatiques environnants.

Déroulement de la mammographie

La mammographie s’effectue en position verticale. Le sein est positionné entre un « porte-cassette » et un dispositif de compression. Dans la grande majorité des cas, deux clichés sont effectués pour chaque sein : une prise de face et une avec une incidence oblique, soit un total de quatre clichés.

Risques éventuels de la mammographie

La mammographie n’expose la patiente à aucun risque. Les doses d’irradiation reçues sont faibles. Durant l’examen et afin d’obtenir des images de qualité, il est nécessaire de comprimer le sein, ce qui peut occasionner un inconfort. Il est conseillé de faire un examen de mammographie en première partie du cycle menstruel, ou également durant une période d’interruption du traitement hormonal de la ménopause.

Ou passer une Mammographie ?